AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mother make me a bird of prey.

Aller en bas 
AuteurMessage
Violet Mars
tell him, boy, bye.
avatar

Messages : 22
Avatar : scarlett leithold. (©freesia)
Multicomptes : mercer the human mess™
Pseudo : anaïs.
Age : twenty-two going on forty-three.
Activité : receptionnist by day, bartender by night.
Statut : coffee creamer, naps and feelings are for the weak.
Compte en banque : grinding ($$).
En poche : metrocard, lighter, lipstick, perfume sample, loose change, keys, switchblade.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: no.
Connections:
RP:

Message#Sujet: mother make me a bird of prey.   Lun 30 Avr - 13:18




violet mars
Let’s talk about the universe. How it’s contained in the way girls smile at each other in the bathroom mirror, putting on pink lipgloss like it’s – I don’t want to say war paint, because we are not warriors, we are stars and monsters and gods – like it’s an anchor, and they’re drowning, maybe.

nom complet  ◦ Une fleur délicate, the face that launched a thousand ships, le dieu de la guerre. Violet Helen Mars. Elle est tout ça à la fois. âge, date et lieu de naissance  ◦ Pony Springs, Nevada. Un patelin perdu dans la vallée de Las Vegas. Quelques 12 322 habitants-fantômes et l'air rassis, stauré de soleil du désert de Mojave. Violet y est née dans la nuit du premier août 1995, les yeux grands ouverts mais l'arcade sourcilière éternellement figée. A vingt-deux ans, elle a déjà écrasé la crise de la cinquantaine. Elle a accepté son expiration imminente, l'absurdité générale de la vie, sa propre médiocrité, l'idiotie du genre humain et la probable fin du monde tel qu'on le connait aux mains du primate dans le bureau ovale. Elle hausse les épaules, elle soupire, elle grince des dents - mais, désensibilisée par une éducation bancale, bouffée par une prédisposition génétique au cynisme, elle n'est jamais surprise. origines et nationalité  ◦ White trash. diplôme(s), activité et statut financier  ◦ Par pragmatisme, par instinct de préservation, Violet s'est forcé à apprendre à rêver monochrome. On lui dit qu'elle manque d'ambition, elle préfère penser qu'elle connait sa place. Après quatre ans passé à raser les murs de son lycée, c'était clair et net, les études, c'est pas fait pour elle. Et depuis, elle se débrouille. Actuellement, elle est réceptionniste pour Kikland & Thatcher PLL, cabinet d'avocats situé au vingt-troisième étage du deux, Wall Street. Le soir, elle troque sa jupe crayon et ses escarpins pour son jeans et se converses et rejoint les rangs des bartenders de Torishin, où elle a vingt-deux ans depuis trois ans déjà. Techniquement, non, elle n'a pas nécessairement  besoin de se briser le dos à assurer deux jobs pour survivre. Son enfance passée dans l'insécurité financière la plus totale l'a sculptée pour la vie, elle éprouve le besoin presque pathologique à entasser les billets sous sont matelas (figurativement et littéralement) en prévision d'un "et si ?", aussi obscur et abstrait que mortellement terrifiant. statut civil  ◦ Papillonnante et business-like. Un film, deux verres, trois virées sous les draps et adios, merci d'être passé. Adepte du fling, court et (modérément) intense, elle préfère l'amour au sens libéral du terme. Tinder a rendu la transaction d'une simplicité enfantine, dépossédé le contact humain de toutes ces complexités, et elle l'en remercie. Elle en rencontre tellement, swipe right mécanique, qu'ils (John ? Sam ? Richie ? Derek ?) ont fini par se fonde en une masse anonyme, indiscernables dans leur beauté sculpturale et leur empressement à occuper son jeudi soir puis à se faire oublier vendredi venu. En ce qui la concerne, it's a deal. traits de caractère  ◦ fière, indépendante maladive, férocement loyale, méfiante, brute, débrouillarde, impatiente, rationnelle, audacieuse, fataliste, farouche, vive, hyperactive, stoïque, désabusée, acerbe, plus sensible qu'elle ne se plait à l'admettre, espiègle, impulsive, n'en fait qu'à sa tête, fiable, mutine, belliqueuse, entière, robuste, impudique. quartier résidentiel  ◦ choisir parmi ceux proposés, depuis quand et éventuels colocataires.

young hearts spark fire
quelle place tient nyc dans votre cœur et pourquoi ? pensez-vous y passer le reste de vos jours ou envisagez-vous d'emménager ailleurs ? quel aspect de nyc vous représente-t-il le mieux ? citez quelques un de vos endroits favoris. ◦ Répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes. quel type de colocataire et/ou voisin êtes-vous ? quels sont les traits que vous appréciez chez vos colocataires et/ou vos voisins ? de même, quels sont ceux que vous ne pouvez pas supporter ? ◦ Répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes. quel est votre american dream ? vos projets et ambitions ? quelle place leur accordez-vous dans votre quotidien ? ◦ Répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes, répondez ici en quelques lignes.

▸ [bucket list]
une liste de choses que votre personnage rêve d'accomplir avant de mourir, vous pouvez ajouter ou retirer des champs à votre convenance.
écrire ici
écrire ici
écrire ici
écrire ici
une liste de choses que votre personnage rêve d'accomplir avant de mourir, vous pouvez ajouter ou retirer des champs à votre convenance.
écrire ici
écrire ici
écrire ici
écrire ici

dreams of another reality
pseudo/prénom  ◦ écrire ici. âge, pays  ◦ écrire ici. avatar  ◦ écrire ici. commentaire(s)  ◦ écrire ici. autres/dédicace  ◦ écrire ici. crédits  ◦ écrire ici.


_________________
Resting bitch face, they call you, but there is nothing restful about you, no. Lips like a flat-lined heartbeat, panic at the sight of you, scream for their mothers, throat full of bees, head spun 360 exorcist bitch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Mars
tell him, boy, bye.
avatar

Messages : 22
Avatar : scarlett leithold. (©freesia)
Multicomptes : mercer the human mess™
Pseudo : anaïs.
Age : twenty-two going on forty-three.
Activité : receptionnist by day, bartender by night.
Statut : coffee creamer, naps and feelings are for the weak.
Compte en banque : grinding ($$).
En poche : metrocard, lighter, lipstick, perfume sample, loose change, keys, switchblade.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: no.
Connections:
RP:

Message#Sujet: Re: mother make me a bird of prey.   Mar 22 Mai - 1:04


Do not cry wolf; become it.

[sin city] Violet est née à une cinquantaine de kilomètres du cœur de Las Vegas. Pourtant, les lumières du Strip, elles ne les a vues qu'une fois; à dix-huit ans, depuis la banquette arrière d'un taxi qui empestait le patchouli, étourdie, les néons qui dansent aux bords de ses rétines, en route pour l'aéroport. Cette dernière vision, elle l'associera toujours à sa mère, toute en défaillance phosphorescente, elle aussi. Violet a grandi loin des casino, loin dans le désert, là où les banlieues tranquilles ressemblent à s'y méprendre à des villes-fantôme. C'est le souvenir qu'elle en garde, un ennui sépulcral teinté d'une profonde solitude, un long après-midi d'été prosaïque, chauffé à blanc et léthargique, qui n'en finit jamais. Sauf les jours où les vices se faufilaient dans son salon au milieu de la nuit. C'est simple, Violet n'a pas de père - juste un géniteur aux contours flous, entièrement anonyme. Tout ce qu'elle a, c'est une mère maladroite. Et la plupart du temps, elle n'avait même pas ça. Son gros problème, à Karen Mars, c'est son addiction toute-puissante aux tables de blackjack. Comme tous les dépendants, elle se croyait au-dessus des statistiques. Et comme tous les dépendants, elle ne l'était invariablement pas. Le lien entre mère et fille était particulier, aussi fluctuant que l'humeur de lady luck. Inflammable comme la nuit du quatre juillet. Violet n'a pas de père, et, parfois, elle se demande si elle a vraiment eu une mère, si cette créature chimérique qui tressait ses cheveux en chantonnant du Janis Joplin a réellement existé. Si ça n'a jamais toujours été que la femme trop rongée par ses démons pour se rappeler de venir la chercher à l'école. Violet a beau avoir laissé Karen dans un monde différent, à des années lumières de sa vie actuelle, elle l'a suivie jusqu'à New York. Chaque fois qu'elle rentre sa clé dans la serrure, Karen est là, à ses côté, dans cette soudaine vague de peur irrationnelle de trouver un appartement vide. [fatal flaw] Violet cultive sa furie avec minutie. Elle sourit peu, jamais quand on lui demande. La politesse est un concept théorique; au mieux flexible, au pire archaïque. Elle trouve trop d'occasions pour délier sa langue assassine, pas assez pour faire usage de ses poings furibonds. Sur son passage, les portes tremblent dans leurs charnières. Elle d'un cynisme devenu légendaire, lacérant et satirique. Son humeur est continuellement infusée au vitriol. Elle arque son sourcil droit, sa signature, tendant légèrement vers le jugement, assumant impétueusement son impatience et son indifférence. Tout, absolument tout, laisserait spéculer que sous les écailles se cachent encore plus d'écailles. Et, pourtant, son cœur, ce foutu traître, n'est pas seulement existant et parfaitement fonctionnel, il a aussi la fâcheuse tendance à lui remonter aux lèvres un peu trop souvent. Elle n'en a jamais voulu. Elle a même essayé de s'en débarrasser définitivement, une fois, après une soirée où la tequila bon marché a laissé une saleté d'arrière-goût de désespoir sur sa langue, en tapant how to get rid of all feelings once and for all sur Google. (Sur un site dédié à la sorcellerie moderne, elle a trouvé un régime basé sur les oranges sanguines. Elle a abandonné au bout de trois jours, dégoûtée à vie des agrumes.) Rien n'y fait, elle est, à son plus grand dam, infirmée par ce myocarde tout mou. Elle craque pour les sob stories, fond pour les moues tristes et les yeux bordés de flotte. Ironiquement, elle est trop facile à prendre par les sentiments. Dernier exemple en date : Rebecca, une collègue qui a dû abandonner son bichon nain en emménageant avec son copain allergique aux poils de chien. Clebs de fille typique, Fluffy, il a quand même réussi à lui bousiller une paire de pompes la première journée. Bless his soul, au moins il semble apprécier son nouveau nom. Pistol. [feminazi] On lui demande souvent ce qu'elle a contre les hommes. Not all men are et toutes les amabilités du même genre. Ça la fait sourire, mutine, qu'on pense systématiquement que, naturellement, le problème vient d'elle. Qu'on imagine tout de suite le pire. Elle comprend, bien sûr, que les filles comme elle posent problème. Attribuer sa méfiance à un traumatisme juvénile, quelque chose d'horrible aux séquelles monstres sur sa psychologie, l'inconscient bousillé à jamais par un événement si terrible qu'on n'en parle jamais - oh non, pauvre Vi, que lui ait-il arrivé ? - plutôt que de, l'espace d'une minute, laisser entrevoir la possibilité que son hostilité ne cache rien d'autre qu'un sincère désintérêt. Premièrement, parce que la tapisserie de sa genèse se tisse de stéréotypes, Violet n'a jamais bénéficié du contact initial avec le sexe opposé à travers la figure paternelle. N'en déplaise à Freud, tout ce que ça a réussi à démontrer, c'est que le complexe d’œdipe est un ramassis de conneries. Force d'une éducation basée sur les valeurs traditionnelles des écoles catholiques jour jeunes filles, sa rencontre tardive avec l'autre, elle l'a abordée à la manière de l'anthropologue colonial, curiosité et rigueur scientifique, condescendance de circonstance. Elle tâtonne le terrain prudemment depuis son piédestal de présomptions. Discutable, peut-être pas la meilleure façon de procéder au relevé empirique. Discutable, on doit encore lui prouver qu'elle a tort. Le constat est sans appel. De Aiden Fletcher, le date de son bal de promo qui est monté avec une autre fille après qu'elle ait dit non, au Coach Stevens, entraîneur de son équipe de lacrosse aux mains baladeuses, Violet a fini par réagir au spécimen mâle comme une louve solitaire dont le territoire serait menacé, canines dévoilées dans un rictus féroce. Alors, oui, quand on lui demande ce qu'elle a contre les hommes, elle s'esclaffe, impériale. Qu'elle les fasse fuir, elle préfère jouer la carte de la sécurité. Est-ce que t'as ouvert un journal récemment ? [murphy's law] Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera mal. Ça fait froncer les sourcils. Trop jeune pour penser comme ça. [benjamins] [the millennials]

_________________
Resting bitch face, they call you, but there is nothing restful about you, no. Lips like a flat-lined heartbeat, panic at the sight of you, scream for their mothers, throat full of bees, head spun 360 exorcist bitch.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
mother make me a bird of prey.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosa "Canary bird"
» [High-Tech] Focal Bird
» symphoricarpos mother of pearl
» Early bird d'O&W 24h
» Crassula arborescens ssp. undulatifolia = Crassula arborescens 'Blue Bird'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LATE NIGHT TALES. :: II. // A BITE OF THE APPLE :: NUGGETS FOR WISDOM :: WE GOT MARGARITAS COLDER THAN YOUR EX'S HEART-
Sauter vers: