AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 in my blood (juliet)

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliet Rhodes

avatar

Messages : 25
Avatar : shelley hennig, charney
Pseudo : stubborn love
Age : vingt-sept ans
Activité : barista au bohaus
Statut : célibataire

A BITE OF THE APPLE;
Mood: mess.
Connections:
RP: libre (3/3)

Message#Sujet: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 14:42




juliet rhodes
Baby, I'm from New York
concrete jungle where dreams are made of
There's nothing you can't do

nom complet  ◦ juliet aubrey rhodes. âge, date et lieu de naissance  ◦ vingt-sept ans, née le dix-sept juin mille neuf cent quatre-vingt-dix à stafford, kansas. origines et nationalité  ◦ américaines. diplôme(s), activité et statut financier  ◦ diplômée en photographie, barista au bohaus au statut financier modeste. statut civil  ◦ célibataire. traits de caractère  ◦ détachée, fragile, enjouée, indécise, douce, possessive, désillusionnée, réaliste, passionnée, bornée. quartier résidentiel  ◦ 654 putnam avenue, depuis quelques mois.

young hearts spark fire
quelle place tient nyc dans votre cœur et pourquoi ? pensez-vous y passer le reste de vos jours ou envisagez-vous d'emménager ailleurs ? quel aspect de nyc vous représente-t-il le mieux ? citez quelques un de vos endroits favoris. ◦ new york, c'est une bouffée d'air après de longues minutes en apnée pour juliet. venant d'une petite ville de kansas, lorsqu'elle a décidé de tout plaquer et de changer de vie, elle savait que ce serait go big, or go home. new york a été une évidence. elle aime se balader dans central park et se sentir infiniment petite au milieu de times square. elle ne sait pas pour combien de temps elle sera encore là, mais elle n'a aucune intention de partir pour l'instant. quel type de colocataire et/ou voisin êtes-vous ? quels sont les traits que vous appréciez chez vos colocataires et/ou vos voisins ? de même, quels sont ceux que vous ne pouvez pas supporter ? ◦ juliet, c'est le genre de colocataire un peu bordélique et qui fait brûler les toasts au petit-déj, mais toujours présente et à l'écoute des autres. toujours de bonne humeur (sauf au réveil), elle est partante pour à peu près tout, d'une soirée organisée à la maison au road-trip imprévu. juliet a un taux de tolérance plutôt élevé, mais les personnes qui changent d'humeur ou qui s'irritent en une fraction de seconde pour des broutilles l'insupportent.la vie est bien trop courte pour s'époumoner pour un rien. quel est votre american dream ? vos projets et ambitions ? quelle place leur accordez-vous dans votre quotidien ? ◦ juliet a actuellement du mal à se projeter. elle a mis ses ambitions de côté pour se concentrer sur les petits plaisirs du quotidien. au fond d'elle, elle aimerait à terme reprendre son métier de photographe.

▸ [bucket list]
une liste de choses que votre personnage rêve d'accomplir avant de mourir, vous pouvez ajouter ou retirer des champs à votre convenance.
visiter le plus d'endroits possible.
apprendre à jouer du piano.
adopter un chien.
une liste de choses que votre personnage rêve d'accomplir avant de mourir, vous pouvez ajouter ou retirer des champs à votre convenance.
ne pas abandonner la photographie.
quitter le kansas.
manger sans grossir.

the good, the bad and the dirty
Juliet a grandit dans une fratrie de garçons. Elle avait deux frères aînés et un frère cadet. Ils l’ont toujours embarqué dans leurs mésaventures et souvent poussé dans ses retranchements. Elle ne compte plus les nombreux rites de passages subis pour qu’elle puisse enfin rentrer dans leur « clan ». C’est de là qu’elle tire son côté casse-cou. ☆ Elle a très vite pris son indépendance. Dès lors qu’elle a atteint les dix-huit ans, elle a quitté le cocon familial pour s’installer dans un studio proche du campus universitaire où elle poursuivait ses études. Il était minuscule et franchement pas en bon état mais elle s’y sentait bien. Elle y a passé les quatre années qui l'ont mené à l'obtention de son diplôme. ☆ La jeune femme est une piètre cuisinière. Elle est incapable de se préparer un repas convenable et si elle le pouvait, elle se nourrirait exclusivement de céréales ou autres conneries du genre qui demandent zéro préparation. ☆ Elle est allergique à tout, de la poussière aux poils d’animaux en passant par toute une série d’arbres dont elle ne se souvient jamais des noms. ☆ La jeune femme rêverait de faire le tour du monde, de vivre une vie sans attache mais au fond d'elle-même, elle sait qu'elle en serait incapable. ☆ Elle a commencé à explorer sa féminité sur le tard, à son entrée à l'université. Auparavant, c'était un véritable garçon manqué. ☆ Sous ses airs parfois désinvoltes, elle peut se montrer très passionnée par tout et n'importe quoi. ☆ La vie de Juliet a basculé lorsqu’elle a perdu son plus jeune frère dans une vulgaire bagarre qui avait mal tourné dans un bar. Il avait tout juste deux ans de moins qu’elle et une vie beaucoup plus dissolue que les trois autres Rhodes. Réticente à extérioriser ses émotions, elle a tout gardé en elle jusqu’à l’implosion. ☆ La brune s’est réfugiée dans les bras de l’avocat de la famille lors du procès de l’homme qui avait causé la mort de son frère. Il avait à peine quelques années de plus qu’elle et venait d’être admis au barreau. Elle ne savait pas vraiment si elle était amoureuse de lui. Quoiqu’elle en dise, elle était vulnérable et lui omniprésent pour elle et les siens. A croire que ça avait été suffisant. ☆ En se rendant imperméable à toute émotion après le décès de son frère, elle s’est peu à peu enfermée dans une vie qui ne lui correspondait pas. Il a fallu que son petit-ami la demande en mariage pour qu’elle se réveille de son état léthargique. ☆ Elle a tout plaqué il y a quelques mois pour venir s'installer à New York. ☆ Si ce nouveau départ est une réelle délivrance pour la brune, elle est consciente des répercussions du décès de son frère sur son caractère et sa vision de la vie. Elle a perdu ses ambitions, ses idéaux, ses illusions sur un avenir qu'elle sait trop incertain. Elle ne parvient plus à se projeter, que ce soit dans un travail ou dans une relation à long terme, alors elle prend les choses comme elles viennent. Elle préfère vivre au jour le jour et profiter de chaque instant.

☆ ☆ ☆‎

avril 2014.
Il n’y avait rien de plus radical qu’un appel t’annonçant la mort de ton frère pour te dessoûler. C’était vendredi, et Hava avait décidé de finir sa semaine à l’une des fameuses soirées étudiantes bostoniennes. Il ne lui restait plus que quelques mois avant de décrocher son diplôme et elle voulait profiter de ces derniers moments de liberté. Elle avait déjà descendu divers breuvages alcoolisés avant de rejoindre la piste de danse improvisée au milieu de la pièce. Le nombre de mètres carrés étaient définitivement trop petit pour le nombre de personnes qui s’y agglutinaient mais il en fallait plus pour la décourager. Elle se déhanchait au rythme de la musique, ses quelques inhibitions s’effaçant alors que l’alcool commençait à la réchauffer. Et puis, elle avait senti son portable vibrer à l’intérieur de la poche de son jean. C’était sa mère. Elle avait toujours cette petite appréhension quand elle voyait son numéro l’appeler à des heures tardives. Elle allait devoir tenter de la rassurer sur les raisons pour lesquels son petit frère n’était pas encore rentré à la maison, alors qu’elle-même n’était pas complètement sereine à l’idée de le savoir vadrouiller avec sa bande de potes peu fréquentables. « Maman, qu’est-ce qui se passe ? » Elle était coincée au milieu de la foule, alors elle se bouchait une oreille pour essayer d’entendre les mots de sa mère au-dessus de la musique. Jusqu’à présent, elle n’était parvenue qu’à déchiffrer le nom de son petit frère et quelque chose qui ressemblait à des sanglots. Jusqu’à ce qu’elle profite du changement de musique pour l’entendre dire ces quelques mots. « Il est mort, Hava. Il est mort. » Non. Non, non, non. Ce n’était pas possible. Elle avait du mal comprendre… Elle se sentait étouffée entre tous ces corps. Il fallait qu’elle sorte de là. Qu’elle respire, qu’elle rappelle sa mère et qu’elle lui dise que c’était juste un malentendu. Alors qu’elle tentait de se frayer un chemin, des mains vinrent se poser sur ses hanches. « Dégage. » Elle n’avait même pas eu le temps de se retourner pour lui faire face qu’un autre s’interposait. « Elle t’a dit de partir. » Oh non, elle n’avait définitivement pas besoin qu’un autre mec prétende venir la défendre pour au final être aussi lourd que le premier. Un autre soir, elle aurait eu un peu plus de patience. Mais pas après ce genre d’appel. A peine #2 s’était-t-il écarté, qu’elle libéra sa frustration en donnant un coup de poing à #1. Elle avait des poings relativement chétifs, mais ses frères lui avaient vite appris à taper là où ça faisait mal. Le petit spectacle avait eu pour effet d’éloigner un peu la foule et elle en profita pour s’enfuir. Elle ne savait pas exactement combien de temps elle avait couru. Elle ne s’était arrêtée que lorsqu’elle était à bout de souffle pour s’écrouler quelque part, au beau milieu du campus.

décembre 2017.
« Il faudrait que tu commences à déballer tes cartons, tu sais. Ça fait déjà quinze jours qu’on est là » La voix masculine qui la sollicitait était distante jusqu’à ce qu’elle sente des bras entourer sa taille et une barbe de trois jours irriter sa joue. Le regard de la blonde jusque là fixé sur l’écran de son ordinateur s’en détacha péniblement pour croiser celui de son conjoint. Elle arqua un sourcil, laissant échapper un faible « Hmm ? ». Il n’avait pas besoin de ces petits signes d’inattention pour comprendre qu’elle ne l’écoutait pas. C’était la même chose les trois quarts du temps et il semblait s’y être résigné. « Cartons. Déballage. Rapidement ? » Oui. Il en était venu à lui parler en télégramme. « Je vais le faire, promis. C’est juste que j’ai pas encore eu le temps de me poser. » Conneries. Cela faisait bien une heure qu’elle traînait Youtube jusqu’à en arriver à une vidéo qui était censée l’apprendre à cuisiner du poulet masala alors qu’elle ne savait même pas faire cuire un œuf. Elle referma d’ailleurs très vite la fenêtre avant qu’il ne fasse une remarque. La dernière chose qu’elle désirait était qu’il nourrisse l’espoir de la voir préparer un truc pareil. Elle lui en avait déjà assez donné niveau déception. « Et si tu as besoin d’aide, je peux te donner un coup de main. » Non. Elle n’avait pas besoin d’aide parce qu’en réalité, elle ne voulait pas déballer ces foutus cartons. Elle ne voulait pas vivre dans cet appartement trop grand pour elle, elle ne voulait pas fixer ces murs immaculés et elle ne voulait surtout pas tomber sur une photo de lui. L’image de son frère décédé la hantait déjà sans qu’elle ne doive s’y confronter matériellement. « J’ai commandé chez le traiteur, j’ai tout installé sur la table, viens. » Elle fut interrompue dans ses pensées, et comme à chaque fois, elle était reconnaissante de son éloquence d’avocat et de sa capacité à toujours la ramener sur terre pour quelques secondes encore. Si seulement elles étaient suffisantes. « Comment s’est passée ta journée ? » D’habitude, ces quelques mots le lançaient sur une longue tirade dont lui seul avait le secret. Mais ce soir, les mots semblaient lui manquer. On n’entendait que le bruit des couverts contre la vaisselle neuve et tandis que ses yeux étaient rivés sur son dessert, elle sentait qu’il la dévisageait. Elle tenta un sourire en sa direction, l’air de dire ‘continue par pitié, me force pas à faire la conversation’. A la place, il ne trouva pas mieux qu’à quitter la table sans un regard pour revenir quelques minutes plus tard, un écrin dans sa main et un genou à terre. Avant même qu’il ne dise un mot, elle commençait à hyper ventiler. Comme si la réalité de cette vie à deux - de sa vie tout court - venait de la frapper en pleine figure. Elle avait idiotement espéré que si elle ne touchait à rien, si elle continuait à vivre dans cet état semi-léthargique, elle n’aurait pas à se confronter à son deuil, à sa pseudo-relation, à sa famille… « Ne dis rien, s’il-te-plaît. » Elle ne savait pas vraiment combien de temps s’était écoulé. Elle l’avait entendu sortir, à un moment donné. Mais elle continuait à tourner en rond d’un pas saccadé, ses mains collées sur son visage tandis qu’elle murmurait des paroles inaudibles. Soit elle avait définitivement sombré dans la folie, soit elle en sortait brutalement. Une chose était certaine, elle ne se sentait plus engourdie. Bien au contraire. Elle ne voulait plus stagner. Elle avait besoin de partir. Vite.

dreams of another reality
pseudo/prénom  ◦ stubborn love. âge, pays  ◦ vingt-six ans, france. avatar  ◦ shelley hennig. commentaire(s)  ◦ le forum est sublime.    autres/dédicace  ◦ /. crédits  ◦ tumblr.


_________________
there's something about the way that you always see the pretty view, overlook the blooded mess, always lookin' effortless


Dernière édition par Juliet Rhodes le Sam 2 Juin - 20:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isley Bernthal
so it goes.
avatar

Messages : 89
Avatar : vikander / av@moonlight, sign@tumblr.
Pseudo : rivendell, lucie.
Age : twenty-nine years old.
Activité : production assistant for nbc, make-up artist in her spare time
Statut : single, finally free of his hold.
Compte en banque : $$$, not that bad.
En poche : sunglasses, makeup bag, water bottle, taser, keys.

A BITE OF THE APPLE;
Mood:
Connections:
RP: free, fr (you?).

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 14:49

shelley.
Bienvenue parmi nous. I love you Hâte d'en lire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 14:52

J'aime bien ce que j'ai pu lire de ton perso bon courage pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Nash Cavender

avatar

Messages : 57
Avatar : Joseph Morgan, Belispeak
Pseudo : Lovee, Jessica
Age : 37 years old
Activité : Congressman
Statut : Divorced

A BITE OF THE APPLE;
Mood:
Connections:
RP: non (0//3)

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 15:03

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Rhodes

avatar

Messages : 25
Avatar : shelley hennig, charney
Pseudo : stubborn love
Age : vingt-sept ans
Activité : barista au bohaus
Statut : célibataire

A BITE OF THE APPLE;
Mood: mess.
Connections:
RP: libre (3/3)

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 15:47

Merci à vous. I love you

_________________
there's something about the way that you always see the pretty view, overlook the blooded mess, always lookin' effortless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden Belfrey
she carries the ashes of angels in her mouth.
avatar

Messages : 253
Avatar : kane ¦ hershelves.
Multicomptes : hufflepuff princess (freya).
Pseudo : lakhesis, elo.
Age : twenty-eight.
Activité : prima ballerina.
Statut : hot & cold, it's like a fucking roller coaster.
Compte en banque : thanks daddy for the money.
En poche : peppermint gum, keys, phone, and well.. pepper spray.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: emotionless bitch.
Connections:
RP: (open fr).

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 17:42

shelley est vraiment trop canon, super choix !
bienvenue parmi nous, j'espère que l'aventure LNT saura te convenir et te séduire. I love you

_________________
you can break my heart in two, but
when it heals it beats for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nate Carstairs

avatar

Messages : 214
Avatar : n. simoes (witchling)
Multicomptes : liv pearson.
Pseudo : cherry boom, jenn.
Age : vingt-neuf ans.
Activité : nypd (négociateur)
Statut : papa celibataire.
Compte en banque : $$$$
En poche : insigne. arme. téléphone. vieux ticket de caisse. paquet de chewing-gun. trousseau de clefs. porte-feuille.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: ...
Connections:
RP: disponible.

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 18:20

bienvenue à toi I love you bonne rédaction.
et n'hésites pas, si besoin.

_________________
she’s a strong cup of black coffee in a world that is drunk on the cheap wine of shallow love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Deshayes

avatar

Messages : 77
Avatar : skarsgård (©merenwen.)
Pseudo : chafou (amandine)
Age : thirties are fast approaching, but time passes without worrying him.
Activité : architect for the city of New York, sailing across the country for various yards.
Statut : single, not really ready to mingle. do not care about this shit.
Compte en banque : bitch better have my money.
En poche : cigarettes, lighter, bills and phone.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: alone, lost between nowhere and the moon.
Connections:
RP: { libre, fr. } ...,...,...,... .

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 18:23

bienvenue !

_________________
Ma ville est comme la première copine que j'ai jamais eue, j'peux pas la quitter, pourtant, j'passe mon temps à cracher dessus. Parler du beau temps serait mal regarder le ciel, j'la déteste autant qu'je l'aime, sûrement parce qu'on est pareils.
i don't let people in
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Rhodes

avatar

Messages : 25
Avatar : shelley hennig, charney
Pseudo : stubborn love
Age : vingt-sept ans
Activité : barista au bohaus
Statut : célibataire

A BITE OF THE APPLE;
Mood: mess.
Connections:
RP: libre (3/3)

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 20:04

et que dire de kane.
merci à tous.

_________________
there's something about the way that you always see the pretty view, overlook the blooded mess, always lookin' effortless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Bradshaw
she wore a smile like a loaded gun.
avatar

Messages : 233
Avatar : lily james (av/Moonlight aka Chrissy hoty)
Pseudo : inquisitrice. (carla)
Age : already twenty-nine yo.
Activité : coo in the family company, her dream came true.
Statut : fiancee since eight month with an asshole.
Compte en banque : richer than Elizabeth II, thanks daddy ($$$$$).
En poche : phone, red lipstick, home & car keys, cinnamon gum, money, notebook.

A BITE OF THE APPLE;
Mood: devil in high heels.
Connections:
RP: (fr/en)

Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   Sam 2 Juin - 20:25





HOORAY, WELCOME HOME !
someone like you : tout d'abord, bienvenue sur late night tales I love you j'ai bien aimé lire ta fiche, juliet est une vraie femme d'aujourd'hui qui, malgré sa douceur, sait avoir du caractère (notamment face à #1 et #2) et moi aussi j'ai pour objectif de pouvoir manger sans grossir tout cela dit, te voici officiellement validée ma belle

Ça y est, c'est bon, voilà le moment tant attendu ; le saint Graal de la validation. Dans un premier temps, il t'est conseillé de poster une fiche de lien. N'oublie pas toute la partie gestion du personnage, ainsi que le flood de liens. Enfin pour les plus timides, les réseaux sociaux sont toujours utiles afin de tisser des affinités ! Viens donc poster tes profils sur Juicyfriends et Left(l)over. On encourage à mpotter les autres membres, se balader sur les autres fiches, venir sur le flood, et sur Discord pour vivre l'expérience au maximum ! Bon courage, et bon jeu !

_________________

There is something moon soaked and dawn flavoured about her. Something kissed by the wild and loved by lightning. She looks like a goddess after a night of storm hunting. She looks like the sun as it rises after kissing the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message#Sujet: Re: in my blood (juliet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
in my blood (juliet)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 'Sweet Juliet'
» Géranium Magnificum Blue Blood
» [ Fauteuil ] Benjamin Hubert : Juliet
» camellia japonica "blood of china"
» Sweet Juliet (Austin 1989)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LATE NIGHT TALES. :: II. // A BITE OF THE APPLE :: NUGGETS FOR WISDOM :: WE GOT MARGARITAS COLDER THAN YOUR EX'S HEART-
Sauter vers: